Le diabète gestationnel

Gourmandise – Avis de recherche

Cuisiner avec Amour

Oui, bien sûr, il faut oublier ses petites habitudes de grignotage et les plaisirs du quotidien qui ne sont plus anodins du tout. Adieu, les chocolats fondants, les bonbons acidulés et les petites pâtisseries et viennoiseries aguicheuses. Et que d’occasions quotidiennes de manger de ces petites choses-là ! On le réalise tout à coup. Mais voilà, je souhaite délivrer un message d’espoir. Car la gourmande en moi n’a pas pu en rester là. C’était le moment d’innover, le moment de découvrir un nouvel univers, celui des plats et gourmandises allégés sans y paraître. Avis aux becs sucrés, je vais parler ici gâteaux. Petite parenthèse toutefois dédiée aux féculents (pâtes et riz notamment, sans oublier le pain) que je vous conseille de choisir en version complète pour diminuer notablement votre glycémie en se rassasiant intelligemment.  

Petite parenthèse fermée, concentrons-nous donc sur les gâteaux. Tout en légèreté, délicieusement innovants, certains gâteaux sont exquis et méritent qu’on les adopte définitivement ! 

Pour le bien être de bébé et de maman, j’ai testé moult recettes de desserts après avoir recherché sur les sites dédiés aux personnes sujettes au diabète.

Voici rien que pour vous une petite série de propositions en la matière pour vous régaler les papilles sans trop de stress glycémique. Alors bien sûr, il faut surveiller que cela fonctionne pour vous, car il ne s’agit pas d’engloutir un plat de pâtes à la carbonara juste avant de prendre un gâteau tel qu’il soit (j’ai testé pour vous, faites-moi confiance…). Voici donc quelques petits liens bien utiles pour se concocter des petits plaisirs sucrés (avec modération hein, je ne veux pas d’histoire avec les professionnels de santé):

A vos fourneaux les jolis bidons, car les possibilités sont infinies et vous pouvez décliner toutes vos recettes connues (de cookies par exemple) en changeant deux ou trois bricoles : opter pour de la farine de blé complet, pour du sirop d’agave, de la Stévia ou autre en lieu et place du sucre et pour des amandes et/ou pistaches plutôt que du chocolat. Tout en univers de créativité s’ouvre à vous. Et créatif on peut l’être croyez-moi. Je l’ai été particulièrement en attendant bébé, à tel point que je n’ai jamais mangé autant de gâteaux – tout en gardant le contrôle de ma glycémie tout de même. Mais, chut ! La diététicienne nous lit peut-être…     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *