Le 3è Trimestre

La fatigue, partenaire grossesse

Ceci n’est pas une légende… La fatigue est décidément un état de fait pendant la grossesse. Au tout départ, parce que votre corps se prépare à accueillir un petit hôte (voire plusieurs! Alors là, Mesdames, je vous tire mon chapeau), puis particulièrement à la fin de grossesse où votre corps a bien changé et accueille de plus en plus ostensiblement la petite brioche. Ou plutôt la grosse brioche… qui profite du dernier mois de grossesse pour prendre joyeusement plusieurs dizaines de grammes par jour, la coquine !

A noter tout de même qu’au 2è trimestre de grossesse, où une pêche extraordinaire s’est emparée de moi, le partenaire fatigue a fait profil bas à ma grande joie. Mais attention, elle guette quand même aux entournures et resurgit plus forte que jamais au 3è trimestre.

« Réveillon de folie »

Penchons-nous quelques instants sur les sorties et fêtes de fin d’année. Je l’inscris dans le 3è trimestre de grossesse, car c’est à ce stade personnellement que j’ai vécu les fêtes et que ma résistance à la fatigue a été la plus éprouvée. Ne vous y trompez pas! Vous pouvez tout à fait vous sentir en forme dans la journée, boostée par la perspective de bonnes soirées et des fêtes de fins d’année magiques loin du canapé, de vos pantoufles et de vos séries habituelles. Attention les jolis bidons ! Votre état pourrait bien vous rappeler à l’ordre et vous risquer de manquer par exemple le moment du passage à la nouvelle année… Mais que l’on se rassure, tout le monde nous promet que cela n’est que passager (n’est-ce pas?!). On y croit.  

Enfin, petite mention spéciale à toutes celles qui comme moi présentent des signes de somnambulisme. Une femme enceinte somnambule, çà promet des moments bien cocasses. Il faut signaler chez moi que cet état est réapparu récemment et ponctuellement avec la grossesse (je l’ai été beaucoup plus activement pendant ma tendre jeunesse et mon adolescence – petit clin d’oeil à mes proches qui m’ont courageusement supportée). Récemment donc, j’ai vraiment fait une belle frayeur à mon conjoint lorsque je le suis écriée dans la nuit tout en gesticulant : « Il y a de l’eau partout !! ». Je rêvais simplement que des tas de petites bouteilles d’eau en plastique étaient à côté de moi et se renversaient sur le parquet. Je m’affairais dans la nuit à tenter de les ramasser. Mon pauvre conjoint ! Le voilà parfaitement réveillé croyant que je perdais les eaux, alors que, l’illusion passée, je me rendormais tranquillement bien blottie contre mon coussin de grossesse comme si de rien n’était.

Concédons-le, la fatigue est un partenaire pansexuel de la grossesse et s’intéresse donc tout aussi bien à votre moitié. Quelle histoire !

Un commentaire

  • Smeralda

    Olàlàlàlààààà, mais il a du frôler la crise cardiaque ton homme! Genre cerveau direct en mode « opérationnel – bébé – maternité – c’est parti mon kiki » ………. ça n’a pas du être facile de se rendormir… mais, avons-le, à lire c’est quand même très drôle :))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *