Le 1er Trimestre

L’annonce à sa moitié

« L’annonce spontanée à sa moitié… »

Un bébé ! J’aurais pu l’annoncer autrement à mon conjoint, certes. Mais voilà, quelques secondes après avoir découvert la bonne nouvelle sur le test de grossesse, j’ai eu une petite frayeur et ai couru dans le salon en culotte en lui tendant le témoin la mine apeurée. Qu’était-il en train de se passer au juste ? Même si nous désirions cette grossesse, c’était un choc. Je n’y croyais pas. Waouh, un bébé ! Mon Dieu, un bébé… Un doux mélange de sentiments contrastés se bousculaient dans ma tête. Alors j’ai maladroitement fait l’impasse sur le côté romantique, magistral de l’annonce au Papa. Bien entendu, mon conjoint m’a dit avoir adoré cette annonce ultra spontanée. Mais, tout de même, « exit » les petits chaussons joliment installés dans un petit coffret à côté du test de grossesse positif avec le petit mot tendre qui l’accompagne. Quoi qu’il en soit, et bien qu’il ait sans doute remarqué quelques signes avant-coureurs de la grossesse, le futur Papa n’en resta pas moins hyper surpris et ému de la nouvelle. Ce fut un beau moment. 

Bien entendu, il y a mille façons d’annoncer la grossesse à sa moitié. Et en la matière vous pouvez faire tellement mieux que moi ! A vos petites plumes si vous souhaitez partager vos propres expériences et/ou idées lumineuses à ce sujet.

Quant à la famille, aux amis et au travail me demanderez-vous avec toute la curiosité qui vous caractérise ? Et bien, par précaution, ces annonces se faisant au cours du 2ème trimestre, elles devraient donc faire l’objet de petites rubriques à venir qui s’inscriront dans cette catégorie du blog. Je vais toutefois faire une exception pour l’annonce au travail, car c’est bien au cours du 1er trimestre que j’ai dévoilé mon état à mes collègues et patrons. Rubrique croustillante imminente en vue ! 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *