Le diabète gestationnel

Diététicien – Régime de grossesse

« Une rencontre peu banale… »

A ce stade, au 6ème mois de grossesse, comme moi vous êtes ou étiez peut-être encore en activité. Entre tous les rendez-vous médicaux obligatoires, les prises de sang, les échographies etc. vous avez pas mal bouleversé votre agenda pro. Mais ce n’est pas fini ! Non, non, maintenant que les résultats du test de l’hyperglycémie ont parlé, on présume que vous vous nourrissez mal et il faut que vous alliez rencontrer une spécialiste de la nutrition. Un petit rendez-vous calé entre midi et deux devrait faire l’affaire, qu’en pensez-vous? Du moins, j’y ai cru. C’était sans compter le manque de ponctualité de la diététicienne. Je suis donc allée au travail le matin, suis revenue sur les chapeaux de roue vers midi chez moi, je me suis préparée à manger rapidement, ai mangé encore plus rapidement pour arriver à l’heure au rendez-vous calé donc sur l’heure habituel du repas. Puis, j’ai attendu sur place que le médecin arrive… une vingtaine de minutes plus tard, la diététicienne arrive enfin ! Svelte, bon normal en même temps, perchée sur des talons, chemisier avantageux et pas trop pressée bien qu’en retard, elle me justifie son retard en me lançant le plus simplement du monde : « j’ai pris le temps de manger, c’est quand même mieux pour une diététicienne » (petit rire énervant). Oui énervant, car vous vous êtes vous-même pressée pour le rendez-vous, vous qui êtes enceinte, vous qui avez fait l’impasse sur le dessert (en ne sachant plus trop quoi prendre en dessert d’ailleurs), vous qui avez faim et qui ne savez pas à quelle sauce vous allez être mangée dans cinq minutes (car en allant chez la diététicienne on se doute qu’il sera question de régime) et, pompon sur la pomponette, vous allez recevoir un cours de nutrition par une nana rassasiée qui vous a quasiment gâché un repas.

Et laissez moi vous dire que çà ne s’est pas arrêté là pour moi, car j’ai eu droit à un petit cocktail de réjouissances verbales complémentaire. Elle enchaîne donc « On ne s’est pas déjà vu ? », en répondant que non je pensais très fortement : Ha, mais non je n’ai jamais eu de problème de poids, on ne se connaît pas, je vais finir par me vexer. Elle encore croit utile d’ajouter face à ma mine déjà étonnée « C’est que vous devez avoir un physique banal alors ! » (autre petit rire encore plus énervant que le premier, allons-y franchement! Vraiment on aurait tort de se priver).
Les bras m’en sont tombés de chaque côté de mon gros bidon.

Résumons, je suis présumée grosse, ignare en matière de nutrition et banale. Bon palmarès pour la journée… elle va bientôt m’annoncer que je ne vais pouvoir manger plus que des légumes vapeur, c’est sûr, et ce sera le début des haricots ! 
Après m’avoir demandé de la renseigner sur mes habitudes alimentaires à l’appui de photos dans un livre d’images (moment où vous devez dire la vérité, même si vous passez pour une ogresse devant la « Vénus de Milo »), elle a finalement reconnu que je ne me nourrissais pas trop mal (ha ben quand même). Je suis ressortie avec une liste des doses et aliments autorisés par repas et une petite boule dans la gorge quand même, il faut bien le dire.

Enseignements de ce fort agréable rendez-vous :
• Pas de sucre rapide, d’accord (oublions les chocolats, bonbons, gâteaux et autres gourmandises qui remontent pourtant le moral surtout à l’approche des fêtes de fin d’année… arf).
• Le pain et les céréales complètes sont de mise (N.B. : elle n’a pas insisté sur ce point, mais je vous le dis les pâtes et le riz complet sont bien efficaces pour lutter contre le diabète).
• Les fruits sont recommandés en dessert et à éviter en dehors des repas.
• Il vaut mieux privilégier les amandes, noix et fromages blancs au moment du goûter.
• Ce n’est pas utile de revoir la diététicienne par la suite (en tout cas c’était mon cas) – Ha en voilà une bonne nouvelle !

Soyons clairs, je n’ai rien contre les diététicien(ne)s d’autant que je n’en ai finalement rencontré qu’une seule. Il faut simplement savoir qu’il existe parmi les praticiens, des personnages en verve. Cela rend la rencontre physique finalement peu banale !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *